Un entrelacs d’interactions

U(lu)MiK est une expérience artistique, une rencontre entre les disciplines; la danse, la musique, la peinture, la vidéo et la scénographie y testent de nouvelles formes de dialogue, dans un laboratoire où se rencontrent l’humain et la matière, l’acoustique et l’électronique.

Un spectacle éprouvette

Initialement une série de performances et « concerts plastiques » improvisés. Où le plasticien Marc Hernandez, installe un décors pictural en mouvement,à la fois chef d’orchestre graphique et danseur chromatique. Ce qu'il peint est vidéo-projeté en direct à grande échelle et propose un enchainement de « tableaux » aux danseurs.

Mélissa Proano, Laetitia Faucher et Cyril Anthony pratiquent un espace scénique mouvant et créent par la danse un lien entre la peinture et le corps. Semblant laisser une empreinte sur la scène, ils créent l’immobile par le geste.

Un recyclage en souffle continu

U(lu)mik s'évertue à changer de forme continuellement: issu de la performance, le projet se ramifie en créations hybrides. De la série de peintures au court métragespicuralo-numériques les disciplines mises en jeu ne cessent de glisser et de se rééquilibrer en elles.

Contre Plongées 2010 : U(lu)mik2

Les contre-plongée 2010 ont été l'occasion de réaliser une nouvelle extension du sujet, adaptée à une scène atypique en grand-format. Les danseurs y sont «mis en boîte»; filmés en amont durant une résidence de création, où une série de performances ont été réalisées afin d'être enregistrées en vidéo.

Une approche en différé où la danse devient sous-couche; la première étape d'une création où le montage vidéo propose une autre perception des corps .Une ampleur singulière de leurs gestuelles qui s'intercale entre le pixel et la matière.

La création simultanée d'un répertoire musicale est l'occasion pour (batterie), (basse), (guitare) d'évoluer avec élasticité dans les compositions de (trompette, claviers); une musique réactive qui marque ce spectacle malléable d’une touche d’improvisation surprenante.

Les textes lyriques et rythmés de deviennent à leur tour une particule de cette éprouvette artistique. Utilisés comme un instrument ou soutenant l’action dramatique, ils tissent un lien sensible entre le visible et le subtil.

Get Adobe Flash player